Visul anniversaire
No 686

SEPTEMBRE 2020




Illus

OLÉ ! PARLA OCCITAN

MANS DE BREISH
ON S'EN VA
Une chronique mensuelle pour (re)découvrir la création occitane sous toutes ses formes. Portraits d’artistes, de penseurs ou d’artisans, annonce d’une actualité, présentation d’un courant, d’une pratique ou d’une tendance, le CIRDÒC vous présente sa chronique pour faire rayonner, aujourd’hui et demain, la culture en occitan.

Mans de Breish son en francés “les mains de sorcière”. Mas es tanben lo nom d'un cantaire carcassonés d'aquela generacion que, guitarra a la man, pòrta amb vam la lenga occitana dins totas las luchas tre la fin de las annadas 60. Del Larzac a las revòltas viticòlas, de Marti a Patric, aquela nòva cançon occitana sona coma una reconquista : la d'una cultura, la d'un país. Dins aquesta dralha, Gérard Pourhomme (de son nom vertadièr), s'i fa una plaça a despart e s’i fa crosar poesia e umor, revòlta e saviesa dins lo meteis gèste. E quin gèste !
Dempuèi un retorn sus disc en 2000 aprèp vint ans de silenci, Mans contunha de cercar l'universal darrièr sa fòrça tranquilla. N'atèsta son darrièr disc, Ont Se'n Va, en fòrma d'omenatge doble. Lo primièr es adreçat “als milions d'Africans deportats en esclavatge per bastir l'America Blanca e enriquesir los pòrts europèus de l'Atlantic”. Lo segond als “Loïsianeses que lor lenga francesa foguèt tant mespresada e combatuda que l'occitan a cò nòstre”.
Una formacion de jazz Nòva Orleans, doncas, a l'accent lengadocian. Cal dire que los coires e la musica de carrièra pegan a la pèl de nòstre òme, de la debuta de la fanfara carcassonesa La Bobotte fins a Tonton à Faim... Dins Ont Se'n Va, l'anglés e lo francés venon occitan sens traïr la filosofia dels títols originals, polidament reïnterpretats, çò que permet a la votz redonda del cantaire de navegar luènh de tota frontièra estetica. Una fantasiá ? Non, una generositat naturala, e un plaser del jòc. De que tocar del det un caractèr comun a fòrça artistas afiliats al domeni occitan...
Aital va, las practicas culturalas travèrsan las femnas e los òmes sens títol de proprietat, del Lengadòc a la Loïsiana. Son en movement, son lo movement, e son aquí entre de bonas mans...
Per crompar lo disc : mansdebreish@orange.fr
La còla del CIRDÒC



Mans de Breish, en occitan, ce sont les « mains de sorcière ». Mais c’est aussi le nom d’un chanteur carcassonnais de cette génération qui, guitare en main, porte ardemment la langue occitane sur toutes les luttes dès la fin des années 60. Du Larzac aux révoltes viticoles, de Marti à Patric, cette nouvelle chanson occitane sonne comme une reconquête : celle d’une culture, celle d’un pays. Dans cette voie, Gérard Pourhomme (de son vrai nom), s’y fraye une place à part, en faisant se croiser poésie et humour, révolte et sagesse dans le même geste. Et quel geste !
Depuis un retour sur disque en 2000 après vingt ans de silence, Mans continue de chercher l’universel derrière sa force tranquille. En atteste son dernier disque, Ont s’En Va, en forme de double hommage. Le premier est adressé “aux millions d’Africains déportés en esclavage pour bâtir l’Amérique Blanche et enrichir les ports européens de l’Atlantique”. Le second aux “Louisianais dont la langue française fut aussi méprisée et combattue que l’occitan chez nous”.
Une formation de jazz New Orleans, donc, à l’accent languedocien. Il faut dire que les cuivres et la musique de rue collent à la peau de notre homme, des débuts de la fanfare carcassonnaise La Bobotte jusqu’à Tonton à Faim… Dans Ont Se’n Va, l’anglais et le français s’y font occitan sans trahir la philosophie des titres originels, joliment réinterprétés, permettant à la voix ronde du chanteur de naviguer loin de toute frontière esthétique. Une fantaisie ? Non, une générosité naturelle, et un plaisir du jeu. De quoi toucher du doigt un caractère commun à de nombreux artistes affiliés au domaine occitan...
Il en va ainsi, les pratiques culturelles traversent les femmes et les hommes sans titre de propriété, du Languedoc à la Louisiane. Elles sont en mouvement, elles sont le mouvement, et sont ici entre de bonnes mains...

mansdebreish@orange.fr



La còla del CIRDÒC


OLÉ ! PARLA OCCITAN

OLÉ ! PARLA OCCITAN

Jean-Charles Couderc, dessenhaire paretalista

OLÉ ! PARLA OCCITAN

Carnaval es arribat !

OLÉ ! PARLA OCCITAN

Lo caminaire Silvan Chabaud

OLÉ ! PARLA OCCITAN

Nadal Cantem

OLÉ ! PARLA OCCITAN

Rufa, lo disc novèl Du Bartàs

OLÉ ! PARLA OCCITAN

Histoire de l’Occitanie Philippe Martel

OLÉ ! PARLA OCCITAN

Lo patrimòni, qu’es aquò ?

OLÉ ! PARLA OCCITAN

Rosina de Pèira

OLÉ ! PARLA OCCITAN

La tradicion de l'invencion

OLÉ ! PARLA OCCITAN

lo festenal de cana Henri Maquet

OLÉ ! PARLA OCCITAN

Los Pantais de Rodin Rodin Kaufmann

OLÉ ! PARLA OCCITAN

e carnaval Los totèms occitans

OLÉ ! PARLA OCCITAN

Quaranta candelas La Talvera

OLÉ ! PARLA OCCITAN

On s'en va Mans de Breish

OLÉ ! PARLA OCCITAN

Lo miracle Laurent Cavalié

Visul anniversaire

CONTACTEZ OLÉ !

SERVICE COMMERCIAL
06 30 48 35 26
contact@ole-mag.com

VOS INFOS
ole.mag@wanadoo.fr

EDITION
AGENCE AOC 34500 Béziers
06 30 48 35 26
direction@aoc-agence.com

L'ÉQUIPE D'OLÉ !

DIRECTION DE LA PUBLICATION
Evelyne Virmont

RÉDACTION
Line Golano, Jomy Cuadrado, Rémy Soual, Thierry Aragon (ARE pb), Evelyne Virmont, Barbara Christol, Jordan Saïsset et la Còla del CIRDÒC

MAQUETTISTE
Line Golano



Copyright © Olé ! magazine 2016 - 2020 - Mentions légales - Administration

Bleu Anthracite